À gauche de ce site : billets de blog. À droite, toujours visible : menu du site ainsi qu"images-liens. Prophètes, messages présentés. Bonne rencontre avec le Ciel, que le Seigneur vous guide

Archives de novembre, 2011

Lancement du volume 4 de Amour pour tous les miens Jésus par la Fille du Oui à Jésus !!!

Bonjour à tous, voici que je recommence à faire recoder des films de cette instrument du Seigneur, et en même temps que je vais ajouter des films de 2011, je vais reprendre ceux d’avant qui doivent se faire télécharger pour les visionner.

C’est que maintenant WindowsLive offre la possibilité de les visionner aussi sans téléchargement, mais il faut que je les retire et les réenvoie. Je vous invite quand même à vous les télécharger, pour une écoute ultérieur et pour partager avec ceux qui n’ont pas internet, mais en plus, bien vous pourrez les voir au moment où vous le voudrez en direct sur le net.

Voici le premier repris, un clic sur l’image pour le visionner, il y a 6 parties, qui devraient s’enchainer automatiquement, si non un clic sur le suivant fera démarrer la partie suivante.

Je vous invite aussi à les faire circuler, car se sont des révélations du Ciel tellement importantes pour les temps que nous vivons, et le Seigneur nous invite à les revoir pour mieu vivre la miséricorde pour les poussières de temps qu’il reste avant que nous le rencontions tous en notre intérieur !!!

Bonne rencontre avec le Ciel !!! Amen Alléluia !!!

 

Pour d’autres téléchargements ou visionnements, il suffit de cliquer sur l’image à droite de la photo de la Fille du Oui à Jésus, et vous aurez accès à presque tout ce que j’ai publié du Seigneur par elle

Sylvie qui se veut amie de Jésus

https://lecielappellelaterreouioui.wordpress.com

http://sylvieamiedejesus.wordpress.com

 

Vassula : 26e Anniversaire de La Vraie Vie en Dieu !!!

 

Reçu par email car j’y suis abonnée !!!

si ce message ne s’affiche pas correctement, cliquez ici
26e Anniversaire de
La Vraie Vie en Dieu
Le Seigneur nous demande de célébrer l’anniversaire de La Vraie Vie en Dieu chaque année :
[…]Si Je suis en effet la Fête-de-ton-propre-coeur, célèbre annuellement la date d’aujourd’hui où Je t’ai amenée – et ainsi J’en ai amené beaucoup d’autres -, à venir dans Mon Coeur découvrir ces innombrables trésors que J’ai gardés pour votre temps ; garde à l’esprit ce grand jour. Sois à Mon côté comme tu l’as été durant ces dix dernières années ; ne quitte JAMAIS Mon côté ; marche avec Moi, comme tu l’as fait toutes ces années. Tu vois comme Je t’ai éduquée ? Tu vois ce que J’ai accompli ? Tu vois Ma Sagesse ? En t’adoptant, J’en ai adopté tellement d’autres. Mon sentier est droit ; Mes routes pour vous approcher sont délicieuses…. votre Roi est parfait et magnifique.[…]28 novembre 1995
Nous ne pouvons séparer l’instrument des messages, qu’est Vassula, des messages eux-mêmes. Puisque nous suivons Vassula depuis 26 ans, nous en connaissons tous l’histoire, comment elle a vécu sans Dieu et comment le Seigneur l’enseigna avec douceur et puissance afin qu’elle soit capable de transmettre Son message. C’est aussi une grâce d’avoir, à travers elle, un exemple accessible pour tous.

Le rédacteur de cette lettre témoigne : « Au cours d’une conversation, Vassula m’avait dit qu’un don de cette ampleur est généralement donné à des religieux. Mais dans son cas, Dieu savait qu’elle voyagerait et qu’elle vivrait au milieu du monde. Il savait qu’elle serait accessible, non tenue à l’écart dans un monastère lointain. »

En effet, il est stupéfiant de constater que Vassula a tenu à ce jour plus de 957 réunions dans 79 pays, avec encore de nouveaux pays visités cette année. Pour voir la liste des pays visités (en anglais) :

http://www.tlig.org/en/mission/meetings/
Vous pouvez aussi visiter l’album photo qui est situé à cette adresse (en anglais) :
http://www.tlig.org/en/background/multimedia/pics/
Si nous réfléchissons aux efforts que fait Vassula depuis 26 ans dans la vie spirituelle, dans la fidélité à son engagement envers le Christ, souvent des efforts purement physiques pour voyager non-stop pendant des semaines (voire des mois parfois) et qu’ensuite nous lisions ce que Jésus a dit le 28 Novembre 1996:
Je suis venu à toi non à cause de tes mérites, puisque tu n’en avais aucun ; Je ne t’ai pas choisie seulement à cause de ta misère et de ta nullité, comme tu le racontes aux gens, mais ce fut également à cause de ton insignifiance et de ta totale ignorance en toutes matières qui concernaient Mon Sacré Coeur. *Oui ! et Mon Eglise également.
*J’ai alors pensé : « … et même en toutes matières qui concernent l’Eglise… »

Nous ne pouvons que louer le Seigneur pour cet immense et profond espoir qui est donné à chacun de ceux qui sont disposés à aimer et servir Dieu. Peu importe qui nous sommes, nous savons que tout est possible et que nous en avons un exemple en Vassula. Pour le 11e anniversaire de La Vraie Vie en Dieu, Jésus nous enseigna beaucoup sur Son Sacré-Cœur. Nous pouvons à cette occasion entrer dans la contemplation de Son Sacré-Cœur en lisant ce message :

Mon Sacré Coeur est vraiment votre ciel – 28 novembre 1996
Souvenons-nous dans la prière de la mission de La Vraie Vie en Dieu, de Vassula et de ses réunions qui seront tenues au cours de cette année. Louons la Sainte Trinité afin qu’Elle intervienne pour nous tous en ces temps difficiles mais prometteurs.

Sylvie qui se veut amie de Jésus

https://lecielappellelaterreouioui.wordpress.com

http://sylvieamiedejesus.wordpress.com

 

 

17 Car voici que je crée de nouveaux cieux et une nouvelle terre; on ne se rappellera plus les choses passées…

L’Ère de paix dans la Bible !!! oh que le Seigneur prévient depuis longtemps, mais c’est pour nous ce temps annoncé !!!

www.JesusMarie.comBible Crampon

Isaïe
édition numérique par JESUSMARIE.com 

Chapitre 65

1 Je me laissais rechercher de qui ne me demandait pas; je me laissais trouver de qui ne me recherchait pas ; je disais : « Me voici ! Me voici ! » à une nation qui ne portait pas mon nom.

2 J’étendais mes mains tout le jour vers un peuple rebelle, vers ceux qui marchent dans la voie mauvaise, au gré de leurs pensées;

3 vers un peuple qui me provoquait, en face, sans arrêt, sacrifiant dans les jardins, brûlant de l’encens sur des briques,

4 se tenant dans les sépulcres, et passant la nuit dans des cachettes; mangeant de la chair de porc et des mets impurs dans leurs plats, disant :  » Retire-toi ! Ne m’approche pas, car je suis saint pour toi ! » Ceux-là sont une fumée dans mes narines, un feu qui brûle toujours.

6 Voici, c’est écrit devant moi: je ne me tairai point que je n’aie rétribué, rétribué dans leur sein

7 vos iniquités, avec les iniquités de vos pères, dit Yahweh, qui ont brûlé l’encens sur les montagnes, et m’ont outragé sur les collines ; je leur mesurerai dans le sein le salaire de leur conduite passée.

8 Ainsi parle Yahweh: De même que, trouvant du jus dans une grappe, on dit : «  »Ne la détruis pas, car il y a là une bénédiction, » ainsi agirai-je à cause de mes serviteurs, afin de ne pas tout détruire.

9 Je ferai sortir de Jacob une postérité, et de Juda un héritier de mes montagnes; mes élus les posséderont, et mes serviteurs y habiteront.

10 Et Saron servira de parc aux brebis, et la vallée d’Achor de pâturage aux boeufs, pour mon peuple qui m’aura recherché.

11 Mais vous qui avez abandonné Yahweh, oublié ma montagne sainte, qui dressez une table à Gad et remplissez une coupe pour Méni,

12 je vous destine au glaive, et vous vous courberez tous pour être égorgés. Car j’ai appelé, et vous n’avez pas répondu ; j’ai parlé, et vous n’avez pas écouté; mais vous avez fait ce qui est mal à mes yeux, et vous avez choisi ce que je ne veux pas.

13 C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur Yahweh: Voici que mes serviteurs mangeront, et vous, vous aurez faim; voici que mes serviteurs boiront, et vous, vous aurez soif ; voici que mes serviteurs seront dans l’allégresse, et vous, vous serez dans la confusion ;

14 voici que mes serviteurs chanteront dans la joie de leur coeur, et vous, vous crierez dans la douleur de votre coeur, et vous hurlerez dans le déchirement de votre esprit,

15 Et vous laisserez votre nom comme une imprécation à mes élus, et le Seigneur Yahweh te fera périr; mais il appellera ses  serviteurs d’un autre nom.

16 Quiconque voudra être béni sur la terre voudra être béni par le Dieu de vérité, et quiconque jurera sur la terre jurera par le Dieu de vérité. Car les angoisses précédentes seront oubliées, et elles auront disparu à mes yeux.

17 Car voici que je crée de nouveaux cieux et une nouvelle terre; on ne se rappellera plus les choses passées, et elles ne reviendront plus à l’esprit.

18 Réjouissez-vous plutôt et soyez dans une éternelle allégresse à cause de ce que je vais créer: car voici que je crée Jérusalem pour la joie, et son peuple pour l’allégresse.

19 Et j’aurai de l’allégresse au sujet de Jérusalem, et de la joie au sujet de mon peuple. Et l’on n’y entendra plus désormais la voix des pleurs ni le cri de l’angoisse.

20 Il n’y aura plus là d’enfant né pour peu de jours, ni de vieillard qui n’accomplisse pas le nombre de ses jours ; car ce sera mourir jeune que de mourir centenaire, et c’est à cent ans que la malédiction atteindra le pécheur.

21 Ils bâtiront des maisons et ils les habiteront ; ils planteront des vignes et ils en mangeront le fruit.

22 Ils ne bâtiront pas pour qu’un autre habite; ils ne planteront pas pour qu’un autre mange. Car les jours de mon peuple égaleront ceux des arbres, et mes élus useront l’ouvrage de leurs mains.

23 Ils ne se fatigueront plus en vain, ils n’enfanteront pas pour une mort subite; car ils seront une race de bénis de Yahweh, et avec eux leurs rejetons.

24 Avant qu’ils appellent, je répondrai; ils parleront encore, que je les exaucerai.

25 Le loup et l’agneau paîtront ensemble; le serpent se nourrira de la poussière; le lion, comme le boeuf, mangera du fourrage, et le serpent se nourrira de terre. Il ne se fera ni mal ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit Yahweh.

Sylvie qui se veut amie de Jésus

https://lecielappellelaterreouioui.wordpress.com

http://sylvieamiedejesus.wordpress.com

 

Il parait que l’on blasphème à Toulouse !!!

Wow quelle homélie, elle rejoint justement celle que nous avons eu ici à Thetford Mines ce premier dimanche de l’Avent, quand le Seigeur nous répète par 4 fois : Veillez, Veillez, Veillez et Veillez !!!

Je vous colle l’homélie que le Père Jean-Luc Tremblai nous a trouvé :

23 novembre 2011

Il parait que l’on blasphème à Toulouse

AsaTrès belle homélie de l’abbé Simon d’Artigue, curé de la paroisse étudiante de Toulouse, sur les atteintes contre Dieu dans les théâtres de France. Cette adresse du jour du Christ-Roi est exceptionnelle et remarquable : peut-on proposer mieux à de jeunes catholiques?

Trouvée sur Facebook, je la mets en intégralité ici pour que tous les lecteurs puissent la lire… entièrement et la repercuter de proche en proche (merci à TC) :

« Christ Roi A 2011- Blasphème !

Il parait qu’on blasphème à Toulouse ces derniers temps.

Il parait qu’on insulte Celui que nous aimons du fond du cœur, Celui que nous vénérons dans cette messe, Celui qui a donné sa vie pour nous, Celui qui nous nourrit et nous sauve.

A-t-on le droit de cracher sur ce Christ qui est le cœur de notre vie ?

Tu te dis peut-être qu’il ne faut pas en faire des brouettes, que ce n’est pas la peine de s’exciter comme ça, que ça fait de la pub à ce spectacle qui n’en vaut pas la peine ; tu te dis que tu ne veux pas être confondu avec des « intégristes » ou des « néo – fascistes » et leur violence comme disent les journaux, rapidement, trop rapidement, facilement, en amalgamant tout, (l’avantage de l’amalgame c’est que ça évite d’avoir à trop réfléchir).

Et toi, est-ce que tu as réagis, qu’est-ce que tu as fait en réponse, quelles armes as-tu prises quand on insultait ton Seigneur et ton Dieu ?

A moins que tu n’ai rien fait; à moins, à moins que tu ne L’aimes pas tant que ça; à moins que tu ne sois pas tant blessé que ça quand on insulte le Christ ?

Serais-tu tiède ? Accepterais-tu que l’on crache sur ton père sans réagir ?

Il parait que l’on blasphème à Toulouse, il parait que le Christ est outragé sur une scène de la rive gauche, à Toulouse, à Toulouse oui… et dans chaque cœur qui refuse de laisser trôner le Christ, dans chaque cœur qui préfère le péché au Christ-Roi : mon cœur, ton cœur.

Nous insultons le nom très saint du Christ par chacun de nos péchés. C’est trop facile de reporter la faute sur celui qui donne publicité à son outrage, tandis que nous nous le faisons dans le secret.

A ton avis, pourquoi ces rieurs lourds, pourquoi ces artistes communs, pourquoi ont-ils blasphémé en maculant le visage du Christ, en Le moquant au Golgotha, en souillant la croix du Seigneur, en raillant le Saint-Père ? C’est parce qu’ils n’ont certainement jamais rencontré quelqu’un pour qui la face de Jésus était aimable, adorable; peut-être qu’ils n’ont jamais croisé quelqu’un qui leur ait fait découvrir la beauté de l’amour fou qui se donne à la Croix, l’amour qu’il lui portait ; peut-être n’ont-ils pas rencontré ce témoin lumineux et irradiant, toi ? Il ne t’ont pas croisé à moins que tu ne sois resté muet.

Il parait que l’on blasphème à Toulouse, à Toulouse et partout où le petit est défiguré, où le pauvre est ignoré, ou l’étranger est chassé.

Tu blasphèmes chaque fois que tu insultes le Christ en personne.

Sur Son visage quand Il monte au Golgotha, ployant sous la croix, ce que tu vois, toi qui te tiens sur le bord du chemin, ce sont ses larmes, son sang et tes crachats.

« Ola on se calme mon père ! Quand est-ce que j’ai blasphémé, quand est-ce que j’ai insulté le Christ, quand est-ce que je lui ai craché au visage ?

Moi je suis à la messe aujourd’hui et presque tous les dimanches,

Moi J’y suis allé dans la rue prier devant le théâtre où le Christ était moqué, bafoué » (bafoué comme il y a 2000 ans, comme depuis 2000 ans et certainement comme pour les 2000 ans à venir) tu y as été et tu as bien fait,

« Moi Je suis venu prier ce soir en silence devant le saint sacrement pour redire au Seigneur mon amour. » Tu L’as aimé pour tous ceux qui ne l’aiment pas, et tu as bien fait, tu as bien fait mais c’est trop peu ! C’est juste un début, car « Chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces petits qui sont mes frères c’est à moi que vous l’avez fait ».

Si avant-hier soir en rentrant de cette prière devant le théâtre tu es passé devant un pauvre, un pauvre qui restera dehors cette nuit et que tu n’as rien fait, que tu ne t’es pas assis à ses cotés pour savoir ce dont il avait besoin, lui demander son nom, tu as bafoué ton Seigneur :  « j’étais nu et vous ne m’avez pas vêtu ». Si en sortant de cette messe tu ignores l’étranger, tu blasphèmes ton maitre et Seigneur « j’étais un étranger et vous ne m’avez pas accueilli ».

Si ta prière n’a aucun prolongement dans ta vie, si ta révolte est d’un instant et que demain elle retombe, c’est qu’elle est fausse, c’est qu’elle n’est qu’un apparat, une apparence, une mondanité, un peu de gueule… une fois de plus. Tu portes la croix comme on porte une paire de boucle d’oreille, un carré hermès ou un chèche fuchsia, comme une décoration.

Tu as le droit de te révolter contre le blasphème à deux conditions :

Que tu te sois révolté avant !

Et que tu te révoltes demain. Sinon tu seras de ces homme d’un jour, sinon tu seras de ces indignés de salon, de ces indignés de circonstance, tu t’indignes et puis tu rentres chez toi! La révolte, la révolte authentique (celle de Jésus qui chasse les vendeurs du temple par exemple), elle ne peut jaillir que d’un amour plus grand, d’un amour qui embrase une vie, une vie toute entière.

Mais je te vois rouge de colère, me dire que je me moque, que je n’ai pas le droit. Tu as raison, fais-moi mentir !

Ce que nous voulons c’est qu’il n’y ait plus aucun blasphème, ni à Toulouse ni nulle part ailleurs, ni aujourd’hui, ni jamais, ce que nous voulons c’est faire de la France le royaume de Dieu.

Ce que nous voulons c’est que chaque cœur de cette ville porte au Christ, au Christ-Roi le même amour que tu Lui portes.

Ce que nous voulons c’est qu’Il règne sur chaque cœur toulousain.

Et comment est-ce que cela se fera ? À force de prière ? Certainement il faudra s’offrir et offrir, mais pas seulement ; à force d’arguments ? Certainement, il faudra débattre et convaincre, écouter et défendre (être intelligent c’est la marque du catholique)  mais pas seulement ; à force de vivre en catholique, à force de la cohérence d’une vie évangélique, à force du puissant rayonnement de la charité vécue, à force de l’invincible témoignage de l’amour que ton cœur porte au Christ-Roi de l’univers, mais roi de ton âme, surtout.

Comment est ce qu’il avance le royaume de Dieu ? Par la charité et par elle d’abord, par elle seule en fait.

C’est ça qui convaincra les futurs metteurs en scène, les futurs journalistes, les futurs enseignants, les futurs politiques, ben oui, où est ce qu’ils sont aujourd’hui ? Ils sont avec vous, dans vos amphis, dans les assoc que vous fréquentez, dans les mêmes bars que vous, sur les mêmes terrains, si vous leur donnez dès aujourd’hui le témoignage d’une foi ardente, d’une charité active, d’une espérance vive, alors ils l’embrasseront et jamais ne viendra à leur esprit la moindre idée de blasphème.

Mais mieux encore, plus encore :

Il y en a certainement parmi vous qui seront les journalistes de demain ceux qui défendront la vérité sur le Christ et sur l’homme, ceux qui tempêteront contre tout mensonge et dénonceront toute injustice. Qui demain sera Léon Bloy pour notre siècle ?

Il y en parmi vous qui seront artistes, peintres, ou sculpteurs et qui exalteront la beauté du Christ, la beauté paradoxale de la croix au sommet du Golgotha, la beauté dérangeante de ce visage outragé. Qui demain sera Francis Poulenc pour notre siècle ?

Il y en a parmi vous qui seront acteurs, metteurs en scène, écrivains et qui démasqueront toutes les compromissions. Qui demain sera Georges Bernanos ou Charles Péguy pour notre siècle?

Il y en a parmi vous qui seront des élus, serviteurs du bien commun. Qui demain sera Edmond Michelet pour notre siècle ?

Il y en a parmi vous qui seront enseignants, éducateurs et bâtiront des hommes et des femmes debout, amants de la vérité et pas des invertébrés à l’humeur changeante ? Qui demain sera don Bosco pour notre siècle ?

Il y en a parmi vous qui seront ingénieurs, chercheurs, défenseur de l’homme et de la vie. Qui demain sera le Professeur Lejeune pour notre siècle ?

Il y en a qui parmi vous seront religieux, soignant, infirmière et qui se pencheront sur toutes misères. Qui demain sera Mère Térésa pour notre siècle ?

C’est toi !

Et demain il n’y aura plus ni blasphème, ni blasphémateur; on en cherchera, on n’en trouvera plus. Demain il restera un seul peuple, un peuple à genoux pour adorer le Christ Roi, un peuple debout pour servir nos frères ».

Posté le 23 novembre 2011 à 08h03 par Lahire | Catégorie(s): France : Société
Partager:

Lien d’ou provient cette homélie

 

Sylvie qui se veut amie de Jésus

https://lecielappellelaterreouioui.wordpress.com

http://sylvieamiedejesus.wordpress.com

 

Vidéo….Fête de la Médaille Miraculeuse..27 novembre..Ô Marie…

Voici une vidéo à voir, super cadeau pour nous tous !!!

Ah je vous le dis que cette Grace ou Myriamir, nous fait de belles trouvailles !!!

Amen Alléluia !!!

 

Voici le lien pour aller voir la vidéo qu’elle nous a trouver en cliquant sur l’image ci-bas :

Sylvie qui se veut amie de Jésus

https://lecielappellelaterreouioui.wordpress.com

http://sylvieamiedejesus.wordpress.com

 

 

 

 

La résurrection de Jésus

Message de Jésus au jour de l’Avent donné par le Père Melvin Doucet !!!  Amen Alléluia !!!

La résurrection de Jésus

Très
tôt le dimanche matin, les femmes se rendirent au tombeau, en apportant les
huiles parfumées qu’elles avaient préparées. Elles découvrirent que la pierre
fermant l’entrée du tombeau avait été roulée de côté; elles entrèrent, mais ne
trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Elles ne savaient qu’en penser,
lorsque deux hommes aux vêtements brillants leur apparurent. Comme elles
étaient saisies de crainte et tenaient leur visage baissé vers la terre, ces
hommes leur dirent : « Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui
est vivant? Il n’est pas ici, mais il est revenu de la mort à la vie.
Rappelez-vous ce qu’il vous a dit lorsqu’il était encore en Galilée : « Il faut que le Fils de l’homme
soit livré à des pécheurs, qu’il soit cloué sur une croix et qu’il se relève de
la mort le troisième jour. » »

Elles se rappelèrent alors les
paroles de Jésus. Elles quittèrent le tombeau et allèrent raconter tout cela
aux onze et à tous les autres disciples. C’étaient Marie de Magdala, Jeanne et
Marie, mère de Jacques. Les autres femmes qui étaient avec elles firent le même
récit aux apôtres. Mais ceux-ci pensèrent que ce qu’elles racontaient était
absurde et ils ne les crurent pas. Cependant Pierre se leva et courut au
tombeau; il se baissa et ne vit que les bandes de lin. Puis il retourna chez
lui, très étonné de ce qui s’était passé (Évangile de saint Luc 24:1-12).

Chers amis,

C’est aujourd’hui le premier dimanche
de l’Avent, temps préparatoire à Noël. Nous entrons dans une nouvelle période du
calendrier liturgique de l’Église. Demain je me rendrai à Charlottetown (I.-P.-É.)
afin d’être à proximité de l’aéroport pour prendre l’avion à 6 heures du matin
mardi. J’arriverai le lendemain en Terre Sainte, là où Jésus est né, a vécu et
est mort. J’ai déjà fait un séjour de trois mois en Israël, qui m’a permis de
participer à des visites organisées dans de nombreux endroits. J’ai entre
autres passé une semaine entière à Nazareth et j’ai visité de nombreux lieux autour
de cette ville. Je reviendrai le vendredi 9 décembre.

S’il vous plait, ayez une pensée
pour moi et pour le groupe de pèlerins que j’accompagnerai pendant dix jours.

Vous
trouverez ci-dessous le message que notre Seigneur et Sauveur a donné au Père
Melvin. Jésus lui a parlé en ces termes :

« Réjouissez-vous, toi mon frère
Melvin et vous tous mes frères et mes sœurs de chacune des parties du monde. Rappelez-vous :
je suis revenu à la vie un dimanche, et ce dimanche est le Jour du Seigneur pour
mes disciples. J’avais annoncé que je j’allais souffrir et mourir puis être mis
au tombeau, mais qu’au troisième jour je ressusciterais d’entre les morts pour
ne plus jamais mourir. Tous les chrétiens se rappellent ce grand évènement, car
par ma résurrection, j’ai montré que j’avais remporté la victoire sur tout et
que je suis véritablement le Fils de Dieu. Ma résurrection est la preuve suprême
que ce que j’avais enseigné aux apôtres, ce que je leur avais prédit, était la
vérité. Un tel miracle ne peut être accompli que par un être divin, ce que je
suis en vérité.

« Venez, mes frères et mes
sœurs, croyez en moi de tout votre cœur. Sachez que je suis la Deuxième
Personne de la Sainte Trinité, qui a revêtu la nature humaine et qui a vécu
parmi vous. J’ai expérimenté tout ce que vit l’être humain, mais sans jamais commettre
de péché. Je suis un exemple pour vous, et celui qui peut vous fortifier. Je suis
votre Sauveur. »

Père Melvin

Traduction : RF

Dimanche 27 novembre 2011

Archives et abonnement aux messages : http://groups.google.ca/group/Le-Ciel-nous-parle

HORAIRE DU PETIT SANCTUAIRE
DE NOTRE-DAME DE L’ILE-DU-PRINCE-ÉDOUARD

Sainte Messe (le mercredi et le samedi) : 9h30.

Chapelet et Messe de guérison (d’habitude le premier vendredi du mois) :
19h00.

Cénacle marial (les autres vendredis) : 19h30.

Cet horaire est sujet à changer selon
les engagements du Père Doucette. Le petit sanctuaire est normalement ouvert le
jour, mais il est préférable de téléphoner pour annoncer votre venue.

Père Melvin Doucette, M. Afr.

1704, Palmer Road, RR 2

Tignish PE (Canada) C0B 2B0

Téléphone : 902 882-2004

Courriel : melvin.douce@pei.sympatico.ca

 

Sylvie qui se veut amie de Jésus

https://lecielappellelaterreouioui.wordpress.com

http://sylvieamiedejesus.wordpress.com

 

Flash KTO : Voyage de Benoît XVI au Bénin‏

 

Flash KTO
  17 novembre 2011              télécharger les programmes de la semaine  Téléchargez les programmes de la semaine

Du 18 au 20 novembre
Suivez en direct sur KTO
le voyage du Pape
Benoît XVI au Bénin
Voyage du Pape Benoît XVI au Bénin

Du 18 au 20 novembre 2011, le Saint-Père effectue son second voyage apostolique en Afrique, au Bénin où l’on fête cette année les 150 ans de la christianisation. Ce 22e déplacement hors d’Italie, d’une durée de 48 heures, permet à Benoît XVI de se recueillir sur la tombe du cardinal Bernardin Gantin (1922-2008), puis de remettre solennellement aux représentants des conférences épiscopales africaines l’Exhortation apostolique post-synodale sur l’Afrique, résultat du Synode réuni en octobre 2009 au Vatican. Durant ces trois jours, retrouvez toutes les rencontres et les célébrations de ce voyage à suivre en direct sur KTO.

Programme des retransmissions :

Vendredi 18 Novembre
Cérémonie d’Accueil à l’Aéroport « Cardinal Bernardin Gantin » de Cotonou.
Discours du Saint-Père dans la Cathédrale Notre-Dame-de-Miséricorde de Cotonou.
Flashs d’information à 8h40 et 20h35
Samedi 19 Novembre
Rencontre avec les membres du gouvernement, les représentants des institutions de la République, le corps diplomatique et les représentants de principales religions au Palais présidentiel.
Visite sur la tombe du cardinal Gantin dans la chapelle du séminaire à Ouidah, puis rencontre avec les prêtres, séminaristes, religieux et fidèles laïcs dans la cour du séminaire.
Le souverain pontife visite la cathédrale de l’Immaculée conception de Marie. C’est à cette occasion qu’il signe l’exhortation apostolique post-synodale. Le pape prononce ensuite un discours.

Benoît XVI visite le foyer « Paix et Joie » tenu par les soeurs Missionnaires de la Charité à Cotonou et rencontre avec les enfants dans les locaux de la paroisse Sainte Rita de la capitale économique du Bénin.

Flashs d’information à 7h55, 16h55 et 20h40

Dimanche 20 Novembre

Le pape remet aux représentants des conférences épiscopales du continent l’Exhortation post synodale sur l’Afrique, résultat du synode réuni en octobre 2009 au Vatican.

Benoît XVI prononce son 10e discours sur le sol béninois

Flashs d’information à 7h55, 15h20 et 20h35
Commentaires des retransmissions : Arnaud Arcadias et Philippine de Saint-Pierre

Cliquez sur les liens correspondants pour revoir ces programmes après leur diffusion.
A voir dès maintenant pour mieux comprendre les enjeux de ce voyage pontifical :
Père Serge Gougbèmon
Le Bénin célèbre cette année le 150ème anniversaire de son évangélisation. Dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, de près de 9 millions d’habitants, se côtoient les animistes (52 %), les catholiques qui représentent 25 % de la population, les musulmans (20 %) et les protestants (3 %). Quels sont les enjeux du voyage de Benoît XVI au Bénin ? Comment se porte l’Eglise dans ce berceau du culte vaudou ? Et quelles réponses peut-elle apporter à une société qui connaît aujourd’hui la démocratie, mais en proie à une grande pauvreté ? Décryptage avec notre invité, le Père Serge Gougbèmon, béninois, aumônier de Réseau Picpus, un mouvement de pastorale des jeunes à Paris.
150 ans après l’arrivée de missionnaires venus de France, l’Église catholique au Bénin fête le jubilé de l’évangélisation du pays, dans la ferveur. Avec 10 diocèses, 800 prêtres et des centaines de séminaristes, c’est une église pleine croissance. Confrontée à l’agressivité de mouvements évangéliques et de sectes diverses, les évêques du Bénin redoublent d’efforts pour la formation de la foi des fidèles et l’accueil exigeant des milliers de convertis. Découverte de ce pays que Benoît XVI a choisi pour adresser un message à tout le continent africain, lors de sa visite en novembre 2011, deux ans après le Synode pour l’Afrique. Reportage réalisé par François Lespés.
KTO ne vit que de la générosité de ses donateurs et ne reçoit aucune subvention.

Aidez-nous à être de plus en plus présents aux grands événements de l’Eglise.

Aider KTO
Voir les vidéos KTO ? Voir le direct ? C’est ici :
 
www.ktotv.com
Recevoir KTO ?
C’est facile et j’ai le choix
 solutions
Nous contacter
 contact@ktotv.com
Le journal des programmes
 abonnez-vous
Les nouvelles vidéos
 
c’est ici
Comment aider KTO ?
 aiderkto.com

Reçu par email, merci Claude

Sylvie qui se veut amie de Jésus

https://lecielappellelaterreouioui.wordpress.com

http://sylvieamiedejesus.wordpress.com

 

Téléchargez les images

Ma vie s’est accomplie. Maintenant, ma vie va se regarder. Le temps que vous vivez est achevé. J’appelle tous les enfants de la terre à écouter la Voix du Seigneur. !!!

Bonjour à tous, voici un texte super important que j’envoie à tous mes contacts, C’est la raison que j’ose  l’envoyer en espérant que vous le lirez avec une grande attention, c’est par amour que Dieu nous parle et appelle !!!

2 liens y sont, un pour voir le texte directement sur le site de Jésus avec cette instrument du Seigneur, et l’autre en bas direct pour entendre et se télécharger l’audio.

Bonne rencontre avec le Ciel !!!    Sylvie

Texte pris sur le site de Jésus au Amour pour tous les miens    Jésus

 

 

Le 7 octobre, soir, partie 1

Rencontre d’amour avec l’agir de Dieu à Plantagenet, Ontario,

par son instrument, la Fille du Oui à Jésus

 

2011-10-07 – Soir  Partie 1

 

Jésus : En chacun de vos cœurs, la Source de Vie coule. La Parole est celle de Dieu. Toute parole doit porter l’empreinte de Dieu. Elle doit nourrir, elle doit habiter l’être d’amour. Tout ce que vous êtes, vous devez l’être pour Dieu, que pour Dieu. Vous êtes faits de l’amour de Dieu.

Mes petits enfants, que faites-vous de ce que je vous ai donné? Ces temps sont des temps de grâce, ces temps sont des temps de lumière. Regardez et vous verrez, vous verrez que le Ciel est avec vous sur la terre. Le Royaume de Dieu doit être en votre cœur. Vous devez vivre la Volonté de mon Père sur la terre. Parce que vous ne vivez pas la Volonté de mon Père sur la terre, vous souffrez. Les gens de ce monde souffrent parce qu’ils refusent la Volonté de mon Père. Vous qui êtes instruits par la Parole de Vie, vous qui avancez dans un temps où les autres ne voient pas, vous êtes là, ici, ce soir, pour que vous puissiez entendre ce que vous devez entendre pour que le monde entier puisse comprendre.

Qu’est-ce que le monde entier doit comprendre? Que c’est le temps de Dieu pour la très Grande Purification de la chair. Une chair prévenue est une chair qui s’ouvre. La chair est vivante, la chair comprend ce qu’elle veut comprendre. La chair appartient à Dieu, la chair ne vous appartient pas, elle vous a été donnée pour que vous puissiez faire des œuvres et ces œuvres doivent être de bonnes œuvres pour Dieu. Ce que vous êtes, vous devez l’être dans l’action. Lorsque vous vous accomplissez pour faire votre travail, lorsque vous vous accomplissez pour faire ce que vous devez faire au quotidien, en la prière, cela doit être fait pour Dieu, pour mon Père. Tout doit monter vers mon Père.

Enfants d’amour, n’ai-je pas dit cela lorsque je suis venu sur la terre, marchant avec les gens de la terre? Est-ce que mes paroles ne sont pas vivantes? Elles sont vivantes mes paroles puisque vous les entendez par la puissance de Dieu. Enfants de la Divine Volonté, j’ai choisi pour vous : elle est instrument entre les mains de la Divine Volonté. Tout ce qu’elle entend sort par ma Volonté et tout ce qu’elle est, elle l’est pour moi. Ces deux instruments sont pour moi afin que vous soyez, vous, témoins de mon agir. Je vous prépare depuis des années, mes enfants, à ce qui s’en vient.

On parle d’événements, on parle de ce que la terre va subir, mais on ne veut pas parler de moi. Si on entend parler des événements, si on se prépare à vivre cela, c’est parce que le Ciel a parlé. Satan ne vous instruira pas, mais il s’arrangera pour mêler les cartes. Aujourd’hui, les gens de la terre sont troublés par les événements. Ils sont dans la peur, la peur de disparaître de la surface de la terre. La terre appartient à mon Père, elle n’appartient pas à Satan, mais les gens de la terre ont choisi de ne pas écouter le Créateur. Tout leur avait été donné, tout leur avait été présenté, mais ils ont dit : ‘Non, je veux marcher sur cette terre en être indépendant, je veux marcher sur cette terre avec mes propres connaissances, ma volonté’. Et l’homme marcha et la femme marcha. Tel était leur choix.

Encore aujourd’hui les gens sur cette terre marchent dans leur volonté humaine et ils marchent dans la peur. Ils ne comprennent pas que ce qu’ils sont en train de faire est contre eux-mêmes. Il y a des bouleversements de par le monde parce que l’homme subit ses conséquences. L’homme et la femme sont imbus d’eux-mêmes, ils ne veulent pas croire en la Parole Vivante, ils rejettent du revers de la main la Bible, ils rejettent ce qui est vivant. L’homme a reçu du Ciel ce qu’il devait connaître par les prophètes.

Je vous préviens encore, mes enfants, que le temps que vous vivez est achevé. Votre temps, dans votre volonté humaine, est achevé. Écoutez ma Voix qui sort et qui se fait entendre. Telle est ma Volonté. Moi, le Fils de Dieu bien-aimé du Père, je parle en présence même de vous, mes enfants choisis. Moi, le Fils choisi, l’Élu, pour venir sur cette terre, je vous ai parlé de la Volonté de mon Père et je fais la Volonté de mon Père. Ce qui est, est de la Volonté de mon Père. Que celui qui croit entre dans cette grâce. Que celui qui refuse demeure dans sa noirceur. Tout ce que vous êtes, vous devez l’être pour Dieu et tout ce que vous voulez être pour vous-même demeure dans votre vous-même.

Mes enfants, depuis tant et tant et tant de temps à vous parler, qu’avez-vous compris? Seuls les petits ont laissé leur intérieur ouvert. Ceux qui ne voulaient pas passer avant Dieu, ceux qui laissaient leur volonté humaine de côté, ne voulant croire qu’en Celui qui EST, sont les petits. Vous avez tous, mes enfants, été devant ma Volonté. Certains d’entre vous ont fait leur volonté. Dans la souffrance, ils ont compris qu’il fallait faire ce qui devait être fait pour entrer dans la grâce de la Lumière. Vous êtes tous présents, mes enfants, devant Celui qui parle à travers ces instruments. C’est moi, le Fils de Dieu, le Bien-aimé du Père, le Ressuscité, qui vous dis ces paroles.

Le temps que le Ciel vous avait accordé, maintenant, est terminé. Les petites poussières qui tomberont seront des poussières de rappel pour que vous puissiez réaliser que cela s’accomplit. Le Ciel vous a donné ce temps. Le Ciel vous a guidés et il vous a montré le chemin. J’appelle tous les enfants de la terre à écouter la Voix du Seigneur. J’appelle tous les enfants qui ont reçu et qui doivent donner. Soyez les premiers à entendre ce qui est. Je vais frapper le cœur, je vais pénétrer et laisser voir la lumière. Que tous ceux qui entendent ces paroles soient enveloppés de ma Volonté. Je vais vous parler maintenant de ce qui est.

Vous entendrez un grand Vent. Vous pénétrerez dans vos demeures . Ce Vent se fera connaître à vous. Il vous saisira par l’intérieur. Vous connaîtrez une grande douceur. Vous ressentirez un repos vous envahir. Vous demeurerez dans ce repos sans vous inquiéter. Personne de ceux qui se seront laissé envahir et qui connaîtront ce repos ne s’inquiétera de ceux qu’ils aiment, car ils sauront que Dieu a tout préparé. Du vieillard au petit bébé, tous, vous serez dans ce mouvement d’amour. Je révèle à vous, mes enfants, ce qui est, afin que vous soyez le tout de mon Tout, en mon Tout. Personne n’échappera à ce mouvement d’amour.

Vous, mes choisis, vous tous de par le monde, en votre cœur tout se passera. Tout est pour Dieu. Avancez, enfants d’amour, et n’ayez crainte. Le Ciel s’ouvre à vous, le Ciel vous parle, le Ciel vous dit ce qui est. Ne croyez pas que cela est de la fiction. Ne croyez pas à ces mensonges. Je vous dis, moi, la vérité, car je suis la Vérité. Vous saurez que tout est vrai lorsque vous serez abandonnés dans ce mouvement. En ce moment même, il est pour vous un mouvement d’amour, il vous fait vivre la connaissance. Qui peut vous faire vivre la connaissance? Vous qui avez tant voulu, soyez dans cette révélation présente.

C’est moi qui vous amène à connaître, c’est moi qui vous amène au présent. Mon présent est en moi. Je me donne à vous, donnez-vous à moi. Soyez dans ce mouvement, mes enfants. Ne perdez pas un seul instant en dehors de ce présent, car lorsque vous perdez un instant en dehors de ce présent, c’est que vous vous maintenez encore dans vos interrogations. C’est moi qui viens vous chercher là où vous êtes : en dehors du présent. C’est moi qui vous amène à savoir et à connaître le présent.

Qui est dans l’éternité? Que Dieu. Qui est l’éternité? Dieu. Qui croit en moi a la vie éternelle. Qui croit en ce que je dis est en l’éternité. Qui se tient en dehors de cette éternité n’est pas présent, il se maintient dans sa propre volonté. Je vous amène à vivre ces instants de présence. Connaissance, ô connaissance, sois pour ces enfants une réalité. J’arrête cet instant de connaissance pour vous apprendre.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Ce que nous venons d’entendre, c’est ce que le Seigneur attend de nous. Le Seigneur, il nous a préparés à cet instant. Cet instant se fera, telle est la Volonté de Dieu. Qui peut analyser les paroles de Dieu? Personne. Nous avons vécu des souffrances, nous avons vécu tant d’éloignement envers notre Dieu, notre seul Dieu. Aujourd’hui, l’Église est dans une souffrance parce que la volonté humaine a pénétré l’Église. Nous devons tout accepter comme le Seigneur le veut.

Si nous nous regardons aujourd’hui, nous allons nous apercevoir combien notre chair est souffrante, combien notre chair a de la difficulté à croire en ce que nous venons d’entendre. Nous sommes tous là à entendre des paroles qui viennent directement du Ciel, et comment réagissons-nous? Des milliers d’années à attendre cet instant. Le peuple de Dieu attend sa libération, le peuple de Dieu est nous. Nous ne formons qu’un seul peuple. Nous sommes tous les créés de Dieu. Nous venons de notre Dieu et notre Dieu nous annonce que le temps est arrivé, et comment sommes-nous? Regardons-nous : nous voulons y croire, nous nous efforçons d’y croire. Nous ne sommes pas dans notre nature, nous sommes en dehors de notre nature. Si nous étions en notre nature, il y a quelque chose qui sortirait de nous et qu’on ne pourrait pas retenir : notre amen, notre amen, ta Volonté!

Ma vie s’est accomplie. Maintenant, ma vie va se regarder, mais nous constatons les petites poussières qu’il faut qu’elles tombent encore. Voilà notre tribut. Si nous étions dans cette foi que Dieu nous a demandé d’être, nous aurions tous prononcé notre amen avec un cœur, avec un seul cœur : l’Église.

Nous avons tous été instruits depuis plusieurs années. Dieu nous a parlé en notre cœur qui ne formait qu’un seul cœur. Il est sorti de nous des paroles qui nous ont guéris, qui nous ont libérés, mais il en reste encore, n’est-ce pas, puisque nous n’avons pas sorti ce que nous aurions dû sortir. Parce que cela est, nous devons le vivre et Dieu prévient : nous serons torturés par tout ce que nous, nous sommes. « Est-ce que c’est vrai? Est-ce que ce n’est pas vrai? C’est-tu le temps? Comment cela va se passer? Est-ce que je vais bien entendre le Vent? Est-ce que ce Vent ne sera pas un vent trompeur? » Nous le saurons, nous le saurons par la paix qui nous envahira. Qui, en dehors de Dieu, peut nous apporter la paix?

Salle : Personne.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Alors, nous le saurons. À nous de nous préparer. Pensons que cela peut arriver à n’importe quel moment maintenant. Est-ce que nous sommes prêts? Nous devons nous maintenir amour, amour, amour, amour devant notre Dieu, amour pour ce que Dieu a fait de nous. Dieu m’a créé, Dieu nous a créés.

Tout ce que nous sommes, nous le sommes parce que c’est Dieu qui l’a voulu. J’ai mon caractère et ce caractère doit répondre à Dieu. Je dois m’en servir pour la plus grande Gloire de Dieu. Dieu s’est penché sur moi et il a créé l’être que je suis pour sa Gloire. Ce que je suis, je le suis pour Dieu. C’est lui que je dois servir et je ne dois pas me servir. Je n’ai pas à m’adorer, mais à adorer mon Dieu. Je n’ai pas à pleurer sur moi, mais à me consacrer qu’à Dieu. Je dois m’ouvrir pour Dieu et ce que je suis, je dois l’être tout entier. J’ai à m’accomplir à chaque instant, parce que mon accomplissement c’est l’œuvre de Dieu pour moi. J’ai des mains, bien, ces mains doivent servir Dieu, et ce qu’elles doivent créer par Dieu, par les grâces, est présenté constamment à Dieu.

Présent, futur et passé sont dans mes mains. Voilà ce que je vais présenter à Dieu et c’est aujourd’hui que j’accepte cela, c’est aujourd’hui que j’accepte les œuvres que j’ai accomplies. Je ne me tricherai pas et je ne voudrai pas qu’on me triche. Je vais donc regarder qui je suis et aimer qui je suis, et si mes œuvres n’ont pas été les œuvres que j’aurais voulu être, je sais maintenant qui je suis : un enfant de Dieu. J’ai toujours eu besoin de Dieu, mais les moments où je n’ai pas été vers Dieu, aujourd’hui, je les lui donne. J’ai toujours été pour mon Dieu, mes œuvres n’ont pas toujours été pour mon Dieu. Aujourd’hui, je redonne à Dieu toute œuvre bonne : pour chanter la Gloire de Dieu, mauvaise : pour crier la miséricorde Dieu. Je suis enfant de Dieu, et je me regarde comme enfant de Dieu. Il m’a aimé jusqu’à donner sa Vie pour moi, pour qu’un jour je puisse regarder mes œuvres. Il a connu mes œuvres avant que moi j’accomplisse toute œuvre, et son Sang m’a enveloppé.

Voilà qui je suis. Et que je pénètre mes pensées, bonnes ou pas bonnes, ces pensées sont à Dieu, vais-je donc retenir ces pensées? Aujourd’hui, je sais qu’elles ne m’appartiennent pas, que ces pensées appartiennent à Dieu et qu’elles se donnent totalement à Celui qui en connaît le contenu. Tout est à Dieu. Mes paroles appartiennent à Dieu : passées, présentes et futures, elles appartiennent à Dieu. Je ne me chargerai pas d’un fardeau qui est à Dieu. Il a pris tout de moi et, aujourd’hui, je consens avec mon intelligence, avec mon oui, à tout lui donner, car à la minute où je vis, tout se présente : je me présente devant mon Dieu, je me suis présenté devant mon Dieu et je me présenterai devant mon Dieu, car je suis enfant de la Divine Volonté. Je fais un tout de moi, car je le consens.

Mon Dieu est mon juge : « Je te supplie, ô mon Dieu, juge-moi, ne me laisse pas me juger. Je te donne tout, mon Maître! En te donnant tout, ô mon Maître, tu vas tout prendre. » Donc, je vais me retrouver comment? Je vais me retrouver comme un bébé, et un bébé ne peut pas se juger. Dieu prend tout sur lui. Dieu va aller jusque-là et Dieu nous a avertis qu’il irait jusque-là. «Je vais tout prendre et, avec ma force, mes enfants, je vais vous accompagner. Jamais, vous ne serez seuls.» N’est-ce pas les paroles que notre Dieu, notre Sauveur, m’a fait écrire? Qui a lu « Amour pour tous les Miens« ? Vous l’avez lu ou vous ne l’avez pas lu? Avez-vous lu le 1, 2, 3, 4? Si vous ne les avez pas lus, vous allez les lire! Il en dépend de notre vie éternelle! Avons-nous compris la Bible, l’Ancien Testament au Nouveau Testament? Qui l’a compris? Levez la main. Ne levez pas la main si vous ne l’avez comprise qu’un petit peu. Qui l’a compris pour la vivre sur la terre, comme au Ciel? Personne? Bien, merci, vous n’êtes pas menteurs.

Les quatre livres, ces quatre volumes, ces quatre tomes, appelez-les comme vous voulez, ont été écrits par Dieu lui-même, par le Ciel. Même lorsque Marie parlait, elle parlait parce que c’était le Ciel qui le voulait. Lorsqu’une âme parlait, c’était parce que le Ciel le voulait. C’est Dieu, de la page, le couvercle, jusqu’à la dernière, le couvercle, des quatre. Et l’instrument que je suis vous le confirme : « Que je meure instantanément si cela n’est pas la vérité! Devant Dieu, devant mon Sauveur, devant Dieu le Père, devant Dieu le Saint-Esprit, devant la Vierge Marie, devant tous les saints et saintes du Ciel, devant toutes les âmes du purgatoire, que je meure en enfer si je conte des mensonges ». Vous n’avez pas compris le dernier mot : mensonges. « Si je conte un mensonge, que je passe, pour l’éternité, en enfer! »

Tout ce qui est écrit, que ce soit un ‘je’, un ‘et’, a été dicté par Dieu. Et ce qui est écrit, notre Dieu sera avec nous et sa Passion sera avec nous jusqu’au dernier qui devra répondre, que ce soit un oui ou un non. Tous ceux qui vont vivre cet instant – et il n’en manquera aucun de ceux qui seront sur la terre vivants – seront dans la Passion du Christ. Alors, lorsque Dieu dit : «Soyez un bébé», un bébé n’a rien à lui. Alors, apprenons à tout donner à Dieu, et il faut commencer si vous n’avez pas commencé : pensée, regard, écoute, parole, action, sentiment, il faut tout donner à Dieu. Il faut mourir, il faut mourir en le Christ, il faut tout lui donner.

Croyez en ce que vous entendez. Ce moment que nous avons entendu est vrai. J’ai entendu ces mots et je les ai répétés. Vous avez entendu ces mots comme moi et cela est la vérité. Nous avons à donner parce que nous n’avons pas sorti notre amen! Voyez-vous qu’on a à donner? Il faut s’accomplir. Ces moments sont très importants et cela se fait connaître de par le monde. Nous ne sommes pas les seuls privilégiés. Oui, c’est un privilège d’avoir entendu notre Seigneur. Ne vous occupez pas du son que cela a pris. Mon son, s’il s’en est servi, c’est son affaire. Ce qui est important, il l’a dit : «Je suis la Parole Vivante». C’est ça qui est présent : la Parole, la Parole de Dieu. Nous avons à nous laisser entre les mains de Marie pour qu’on puisse vivre ces p’tites, p’tites, p’tites poussières dans ce petit, petit, petit, petit temps.

Vous savez, il y a de nos amis qui sont pris par un cancer et qui sont en train d’agoniser. Comment vivent-ils les derniers moments? La plupart, ils vivent seulement que les dernières secondes parce que la chair est tentée. Elle se garde toujours l’espoir de ne pas quitter la terre. La volonté humaine qui fait souffrir la chair : tu vas quitter tes enfants…, t’es bien trop jeune encore…, t’es pas prêt…, t’as trop de projets…, c’est pas le temps : volonté humaine qui fait souffrir la chair parce que la volonté humaine écoute qui? Celui qui ne veut pas que la chair s’abandonne : Satan, le menteur, qui envoie ses acolytes qui font souffrir la chair. Mais à un moment donné, là, la chair, il faut qu’elle réponde à son dernier souffle et, au dernier souffle, il y a comme un étourdissement : l’air ne rentre plus. La chair, maintenant, elle sait qu’elle est en train de vivre son dernier moment sur la terre. Elle crie, mais rien ne sort; alors, elle laisse pénétrer la mort, car elle ne peut plus résister. Là, la mort a pris la chair : ‘Tu n’as pas été fidèle à ton éternité, je te fais connaître ton choix.’ N’est-ce pas notre choix? N’oublions pas que Dieu avait averti : «Il t’arrivera un grand malheur si tu vas vers la connaissance du bien et du mal». À cet instant, la mort présente à la chair son choix.

Ce que l’être humain doit savoir, c’est que lorsque la mort vient chercher la chair, il reste encore un temps. C’est à ce moment que l’être humain, avec son âme, doit prendre un choix : Dieu ou moi. C’est le même choix qu’Adam et Ève avaient à choisir : Dieu ou moi. Sur la terre, nous avons dit : moi. Mais là, on quitte la terre. À cet instant où on doit vivre ce moment, c’est le moment où la chair quitte la vie sur la terre. On se retrouve devant une vérité. Dieu nous dit : «Je t’ai donné la vie, me donnes-tu ce que je t’ai donné?» Et à nous de choisir : oui ou non. Si la personne qui quitte et qui vit ce moment dit : oui, voici ma vie, alors là, elle a l’éternité, mais si elle dit non, elle a la Mort éternelle pour l’éternité.

Nous devons donner tout à notre Dieu, pour qu’au moment de ce choix-là nous soyons libérés de tout. Lorsque nous allons, par la puissance de Dieu, entrer en nous – n’est-ce pas ce qu’il nous a dit tantôt? – nous pénétrerons notre intérieur et on devra regarder tout ce qui a été dans notre vie, absolument tout. Et tous ceux qui verront cela devront choisir : «Je vais te montrer ta vie et tu vas regarder avec ce que tu as consenti à être.» La miséricorde de Dieu, y croyez-vous? (R : Oui.) Alors, recourons à la miséricorde de Dieu. Allons tout de suite, tout de suite, nous réfugier dans la miséricorde de Dieu, car si nous attendons le moment où on entrera en nous, tout commencera.

Là, il nous donne ce petit temps-là. ‘Oh! Je vais aller tout donner à la miséricorde de Dieu! Je vais prendre une assurance!’ Hein? C’est notre façon de parler. Je vais m’assurer que je vais dire toujours oui pour chaque action, pour chaque regard, pour chaque pensée, vous avez compris, hein? Pour chaque sentiment, pour chaque parole. Oui, oui, oui, oui! Alors, si j’ai été tout donner ça à Jésus, et lui qui me donne sa miséricorde, hein, c’est avec ça que je vais me présenter quand le moment commencera. N’est-ce pas le plus grand mouvement de la miséricorde? La miséricorde de Dieu va être… hein, il l’a dit l’autre fois : grande, grande, grande, grande, grande, grande, grande. Oui, elle va être grande la miséricorde de Dieu! Et voilà! Et c’est ça que Dieu est, en ce moment même, en train de nous enseigner.

Jésus est venu sur la terre pour enseigner et il nous enseigne encore. Il faut tout donner à Jésus pour tout recevoir de Jésus : la grande miséricorde de Dieu. Allez-vous continuer encore de vous inquiéter pour vos enfants? Combien d’entre vous sont en train de s’inquiéter? Vous êtes lourds sur les épaules! Laissez à Dieu ce qui est à Dieu. Vous êtes présents et vous n’êtes pas présents. Je vous sens là et, en même temps, je vous sens qui reculez en arrière! Restez avec nous!

Enfants de la Divine Volonté, soyons ensemble! Soyons un seul cœur et ne séparez pas votre cœur en mille morceaux, car nous saurons. Si Dieu permet que nous sachions ça, Dieu permet aussi qu’on se soutienne. On ne sait cela que pour être ensemble. À cet instant même, nous sommes en train de nous laisser instruire par Dieu. Ne perdez pas une seconde, une fraction de seconde, laissez-vous prendre par la puissance de Dieu. Et c’est très important ce que nous entendons. La miséricorde de Dieu veut se faire connaître pour que nous puissions l’accepter. Nous sommes dans le Précieux Sang de Dieu, nous n’avons jamais sorti du Précieux Sang de Dieu.

Lorsque Jésus a laissé couler son Précieux Sang sur la Croix, c’est sur nous que cela coulait. Nous avons tous été purifiés par Dieu, mais avons-nous tous vécu en connaissance de cause cela? Nous pouvons en témoigner par petites bribes : j’ai pardonné, j’ai souri, j’ai encouragé, j’ai soutenu. Tout ce que nous avons fait de bon, c’est que c’est Dieu qui purifiait notre chair, mais il reste ces moments où nous avons manqué de foi. Cela nous a amenés à dire des mensonges, à avoir peur, à nous mettre en colère, à nous éloigner des sacrements, et encore et encore tout ce qui nous a fait connaître la souffrance. Dieu nous maintient dans son Précieux Sang parce que nous avons besoin de lui. Nous avons besoin d’être purifiés en notre âme et en notre chair pour vivre ce moment de miséricorde.

Lorsque nous sommes enveloppés du Précieux Sang de Jésus, lorsque nous sommes devant ce que nous avons fait et qui n’était pas de Dieu, là, nous donnons, nous donnons à Dieu ce qui est à lui et il prend, il prend, notre Dieu, il nous enveloppe de sa miséricorde. Il faut continuer jusqu’au bout. Une peur? Je te la donne. Une inquiétude? Je te la donne. Un doute? Je te le donne. Un moment dans le passé, je te le donne. Sans arrêt, il faut faire cela. Il faut se dépouiller de notre vieille carcasse.

C’est un moment où tous les enfants de Dieu auraient aimé vivre. Lorsqu’il a dit : «Maintenant, c’est le temps», comment avez-vous vécu ça, cet instant? J’avais les yeux fermés, moi, là. Alors, si on chantait un amen? Mais on le chante, là!

♪♪♪       Amen, amen, amen, amen, amen.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Criez-le! Criez-le, dans vos gestes, dans votre regard, dans vos paroles! Ne faites pas simplement vous balancer, allez-y de toutes vos tripes!

♪♪♪       Amen, amen, amen, amen, amen.

La Fille du Oui à Jésus en le Saint-Esprit : Personne ne vous obligera à le dire. Vous seuls vous le vivrez ce amen. À tous les jours, vous allez vivre ce amen. Il est à la hauteur de votre choix à cet instant même. Vivez-le ce amen! Ce amen n’est pas inventé, il nous appartient, il sort de notre cœur! Si vous ne le faites pas, c’est parce qu’il ne veut pas sortir de votre cœur, votre chair est en train de l’emprisonner! Allons-nous vivre encore dans cette chair meurtrie? On n’en veut plus. On veut y croire, il faut y croire.

Soyons des enfants! Ce sont les grands qui ne crient pas amen! Allons, fermez vos yeux et dites-vous, là : « Oh, j’ai quelques jours là, je crie parce que je sors du ventre de maman, là! Est-ce que ça vous prend une tape sur les fesses? (des rires)On est vivants! Croyez-vous que les apôtres ne crieraient pas leur amen? Eh bien! Moi, je vais le crier le amen.

♪♪♪       Amen, amen, amen, amen.

Plantagenet, Ontario
7 au 9 octobre 2011

La réalité dites par un Monseigneur !!!

Le Gouvernement Mondial par Mrg Lefebvre

Bonjour à tous, voici un court film d’une explication de ce qui est en court et qui vient !!! Un clic sur l’image pour voir le film


Tous ça nous est confirmé biensur par l’instrument La Fille du Oui à Jésus !!!

Sylvie qui se veut amie de Jésus

https://lecielappellelaterreouioui.wordpress.com

http://sylvieamiedejesus.wordpress.com

 

 

Mais ces prophéties d’aujourd’hui sont ou dans la Bible ???

Bonjour à tous, j’aimerais présenter des partie de la Bible ou il est question de ce que l’on vit présentement, qui sait, cela peu aider à croire !!!

Voici un texte de la Bible ou on parle de Jugement, cela ressemble étroitement à l’Avertissement selon ma compréhension personnelle, à vous de voir aussi, je dis ressemble, mais je le reconnait pour être vraiment ça, et il y en a plein d’autres ailleurs dans la Bible : P.S. j’avais mis des interprétations que j’enlève, je ne voudrais pas mettre personne en erreur si je me trompaisdans mes compréhensions personnelles

Bible Crampon  

Isaïe, 

Chapitre 2, 6-22

6 Car vous avez abandonné votre peuple, la maison de Jacob,  parce qu’ils ont comblé la mesure depuis longtemps, qu’ils pratiquent la magie comme les Philistins, et qu’ils donnent la main aux fils de l’étranger.

7 Leur pays est rempli d’argent et d’or, et leurs trésors sont sans fin ; leur pays est rempli de chevaux, et leurs chars sont sans nombre.

8 Leur pays est rempli d’idoles; ils se prosternent devant l’ouvrage de leurs mains, devant ce que leurs doigts ont fabriqué.

9 C’est pourquoi le mortel sera humilié et l’homme sera abaissé: non, vous ne leur pardonnerez point!

10 Entre dans le rocher, cache-toi dans la poussière, devant la terreur de Yahweh et l’éclat de sa majesté.

11 Les yeux hautains du mortel seront abaissés, et l’orgueil de l’homme sera humilié, et Yahweh sera exalté, lui seul, en ce jour-là.

12 Car Yahweh des armées aura un jour contre tout orgueil et toute hauteur, et contre tout ce qui s’élève, pour l’abaisser ;

13 contre tous les cèdres du Liban, hauts et élevés, et contre tous les chênes de Basan ;

14 contre toutes les hautes montagnes, et contre toutes les collines élevées;

15 contre toute tour superbe, et contre toute forte muraille ;

16 contre tous les vaisseaux de Tarsis, et contre tout ce qui charme les yeux.

17 L’arrogance du mortel sera humiliée, et l’orgueil de l’homme sera abaissé, et Yahweh sera élevé, lui seul, en ce jour-là.

18 Et toutes les idoles disparaîtront.

19 Et ils entreront dans les cavernes des rochers; et dans les antres de la terre, devant la terreur de Yahweh, et l’éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour épouvanter la terre.

20 En ce jour-là l’homme jettera ses idoles d’argent et ses idoles d’or, qu’il s’était faites pour les adorer, aux rats et aux chauves-souris,

21 pour s’enfuir dans les trous de la pierre  et dans les fentes des rochers, devant la terreur de Yahweh, et l’éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour épouvanter la terre.

22 Cessez donc de vous confier en l’homme, dans les narines duquel il n’y a qu’un souffle; car quelle estime en avoir?

Sylvie qui se veut amie de Jésus

https://lecielappellelaterreouioui.wordpress.com

http://sylvieamiedejesus.wordpress.com